Le CFEF a modifié ses statuts pour permettre à tous les praticiens actifs dans le dépistage échographique de se regrouper au sein d’une structure qui vise à améliorer et à promouvoir cette technique.
Le paysage français de l’échographie fœtale a changé sous l’impulsion de plusieurs facteurs combinés, et le Collège souhaite être au plus près de la réalité des pratiques.

Les turbulences qu’a connu le diagnostic prénatal de ces trois dernières années ont mis en avant la nécessité impérieuse de définir consensuellement les objectifs du dépistage et dessinent le besoin d’une véritable organisation en réseau de l’échographique fœtale. L’échographie de dépistage et l’échographie diagnostique ne se différencient que par le niveau de risque propre des patientes auxquelles elles s’adressent. Ces deux modalités sont clairement complémentaires et étroitement dépendants l’un de l’autre. Leur co-existence structurée nous semble être le garant de l’équité d’accès au dépistage mais aussi de l’efficacité technique et économique de l’échographie fœtale.

Par ailleurs, les contraintes économico-judiciaires qui se sont installées n’incitent pas les jeunes médecins à s’impliquer, et tendent à entraîner un fort mouvement de désaffection des praticiens déjà formés. Ces circonstances constituent les bases d’un prévisible déséquilibre entre l’offre et la demande.

Pour s’inscrire dans la nouvelle donne et répondre aux exigences conjoncturelles auxquelles est confrontée l’échographie fœtale, le CFEF comprend désormais 3 sections :

Les modalités d’adhésion à l’un de ces groupes figurent au règlement intérieur . Les participants aux sessions de formation continue dispensées par le CFEF dont la candidature à la section dépistage aura été retenue seront exemptés de cotisation pour la première année.

La cotisation pour l'année 2004 s'élève à

Vous pouvez remplir votre dossier de candidature en ligne par l’intermédiaire de la fiche d'inscription.

Dr Marc ALTHUSER
Président du C.F.E.F.